Bibliographie commentée

Cette vidéo-reportage nommée “Olympics medal winners”, en référence au mural réalisée par Danny Devenny, Mark Ervine, Marty Lyons et Liam MacGabhann, parle du fait que depuis les accords de paix, les peintres de murals loyalistes et républicains travaillent ensemble. Depuis la fin du conflit, la moyenne de suicides des jeunes a augmenté et la consommation de drogue aussi. Les artistes tentent d’aider ces jeunes en difficulté avec la création de murals tels que celui sur les Jeux Olympiques, créé en 2012, lorsque ceux-ci se déroulaient à Londres.

  • CURRAN Barry, MATIER Philip (17 janvier 2010), «Paint for peace», in Northern Visions NvTv Vimeo, [En ligne] URL: https://vimeo.com/8795619, consulté le 06.01.2016.

C’est une vidéo reportage nommée “Paint for Peace” publiée par la chaîne de Northern Visions NvTvPRO sur Vimeo. Ce reportage nous parle de deux peintres de murals de deux bords politiques opposés, Danny Devanney (républicain et peintre du mur des super-héros) et Mark Ervine (loyaliste) qui vont travailler ensemble et apporter une vision positive du futur grâce à leur art. De cette rencontre va naître une amitié où il n’est plus influencée par le milieu de provenance de chacun.

Le Housing Executive à été impliqué dans la création du mur des super-héros. Ce site nous explique en quoi il consiste; il est présenté comme étant l’autorité de la stratégie de logement de l’Irlande du Nord établie en 1971, offrant des services sociaux de rente. Cet organisme s’occupe d’environ 90’000 logements dans le Nord de l’Irlande. Ce qui est intéressant est que cette organisation s’est impliquée dans le mur des super-héros alors qu’elle est orientée sur les logements. On peut en déduire qu’elle estime que le mur des super-héros est un élément positif dans le décor urbain, et donc que cela peut inciter les gens à emménager dans ce quartier.

C’est dans cet article que nous avons trouvé le nom de l’artiste, Danny Devanney, qui a peint le mur des super-héros, ainsi que ses commanditaires, Building Relationships in Communities (BRIC), et les associations en soutien du projet: the Housing Executive Sliabh Dubh Residents Association, the Fold Housing Association, the Black Mountain Shared Spaces Project et the Upper Springfield Development Forum. Il nous informe aussi que ce mural attire beaucoup l’attention. Cet article nous a été capital pour commenter notre problématique.

Cet article parle de l’inauguration du mur Olympic medal winner, mentionnant le fait que “cette fois ça n’a rien a voir avec la politique”. Cet article nous intéresse car ce mural a, comme celui des super-héros, été peint pour égailler le tajet des enfants se rendant à l’école.

Cet article explique l’European Peace III Programme, figurant sur la plaque découverte sur la fresque des super-héros, nous apprenant par exemple que le nom entier du programme est “EU Programme for Peace and Reconciliation in Northern Ireland and the Border Region of Ireland” et qu’il est donc intéressant pour notre problématique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *